RENCONTRER DIEU ?
    Laisse-toi aimer et
sauver par Dieu...

    Let God loveU & saveU
    Qui est le Christ pour toi?
    Mène une vie nouvelle!
   
   PRENDS LES MOYENS!
    Parole de Dieu - Bible
    Parole - Les bases
    Parole - Lectio Divina
    TOP 100 - versets
    Paroles de Bénédiction
    Prière
    Prière d'Adoration
    Prière - Oraison
    Prière du coeur
    Prière vs distractions
    Prière: dévotions?
    Prière de délivrance
    Prière pour l'étude
    Prière de repentir
    Pardon - Réconciliation
    Eucharistie, ouak?
    Eucharistie, ouak? 2
    Eucharistie: préparation-digestion
    Eucharistie fréquente
    Eucharistie Latin-Fr
    Accompagnement
   
  ACTU
    "STARS" chrétiennes
    JP II: saint?
    Ste Faustine-Miséricorde
    VIDEO: LE témoignage
    Paroles du pape
aux Jeunes
    JMJ
    Hymnes JMJ: Panama
    Prière pour les
Musulmans
    Martyrs d'aujourd'hui
    Prière pour l'unité
des Chrétiens
    Prière pour l'étude
    Horoscope chrétien...
 
  FIANCAILLES - COUPLE - AMOUR VRAI
    Adultère - Divorce
- Fidélité
    Chasteté du couple
    Couple - Mariage
    Couple - Dialogue
    Crises du couple
    Fiançailles, ou pipeau?
    Fiançailles
    Fiançailles - comment
    Fiançailles à 3?
    Se fiancer ou cohabiter?
    Prière - renouvellement
    Sexualité
    Sexualité 2
    Sexualité: contraception?
      
  LIENS
 
 

QUI SOMMES-NOUS ?


contact@jesus1.fr
Suivre la vie du site RSS 2.0
   
 

Bible Segond - Recherche:


   
  CALENDRIER liturgique
perpétuel - Lectures des:
  - Dimanches
    - Semaines

    Saints du jour (Nominis)
    Saints orthodoxes
 



Pardon de Dieu

   

Lc 15,20 "Et se levant, il vint vers son père. Et comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, et, courant [à lui], se jeta à son cou et le couvrit de baisers."

Tout être humain honnête peut reconnaître qu’il provoque parfois du mal en soi ou autour de soi : c’est ce qu’on appelle le péché, qui est séparation d’avec Dieu.
Rm 3,10 Il n’y a pas de juste, pas même un seul (Ps 14,3)... 23 Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.
Le péché est déviation et trahison de l’élection divine (Am), manque de connaissance et d’amour (Os), offense à Celui qui nous a créés par Amour (Is), séparation d’avec Dieu (Is 59,2), mort (Ap 21,8), division, blessure faite aux autres et à soi-même (Jr 7,19), tristesse, esclavage (Rm 8,21).
Le péché n’est donc pas d’abord la désobéissance à des lois, qui sont essentiellement là comme garde-fous ou pare-feu, rappels du juste chemin.
Les péchés du monde engendrent la mort (cf. Rm 5,12) et de nombreux désordres en nous, entre les hommes et dans le cosmos (cf. Rm 8,22), qui nous dépassent très largement : l’être humain à peu près humblement constitué reconnaît qu’il a besoin d’un Sauveur qui ait la même puissance que son Créateur, pour que ce mal soit réparé par le pardon.
Tout péché est plus ou moins mortel, mais en particulier si je sais que sa matière est grave et que je décide librement de le faire.

QU’EST-CE donc que le Pardon ?
Le Par-Don est le paroxysme du don de Dieu, gratuitement offert à celui qui veut bien se laisser sauver par Dieu.
On distingue la Miséricorde qui est une partie de l’essence de Dieu (son être), et le Pardon qui est une coopération (cf. 1Co 3,9) entre cette Miséricorde et toi.
Le sacrement du pardon est la vivification du baptême, une nouvelle Pentecôte, la purification par le sang du Christ, la guérison et la délivrance donnée par sa Pâque, la rencontre de réconciliation avec le Fils, l’embrassade avec le Père prodigue, une nouvelle naissance surnaturelle...

Les effets : à chaque fois que tu te confesses avec le coeur, vois, derrière le prêtre, le Christ qui tend sur toi ses mains transpercées, et qui ainsi :
* efface totalement ta faute par son sang (Ap 1,5),
Is 43,25 "J’oublie tous tes péchés, je mets loin de toi tes offenses"
* te fortifie pour les tentations qui suivront, * te rend encore plus innocent et saint que le jour de ton baptême,
* pose sur ta tête une couronne et des trésors de grâce, beauté, richesses et gloires pour l’éternité. En effet dans chaque sacrement, ce n’est pas d’abord toi qui agis avec tes incapacités, mais Dieu lui-même avec sa puissance divine, ce qui est infiniment plus efficace, fécond et durable !
Ainsi le pardon reçu de Dieu n’est ni un coup d’éponge ni une lessive, mais une re-création, le plus grand désir de Dieu (1Tm 2,4 ; Mt 6,10.12).

Et quand c’est toi qui le donne, c’est une imitation de Dieu et une participation à Lui, qui est "Dieu des pardons" (Ne 9,17). Ce pardon détruit la spirale démoniaque et mortelle de la haine et transforme le non-amour en amour. C’est un acte co-créateur.


POURQUOI : 9 raisons de demander pardon à Dieu, en passant par l’Eglise :
1. Confesser son péché c’est d’abord confesser et recevoir l’Amour infini de Dieu qui veut que tout homme soit sauvé (1Tm 2,4).
Toute la Parole de Dieu nous dit que Dieu est Miséricorde et Justice, c’est-à-dire qu’Il offre de nous ajuster à Lui.
Ez 33,11 Dieu ne prend pas plaisir à la mort du pécheur : il préfère qu’il se convertisse et qu’il vive.
Mt 11,28 Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai.

2. Reconnaître son péché est le début du salut
Le démon exerce le "pouvoir des ténèbres" (Lc 22,53) et hait la lumière : dévoiler tes fautes à un prêtres permet de les effacer et fait fuir ton ennemi :
Lc 12,2 Rien, en effet, n’est voilé qui ne sera révélé, rien de caché qui ne sera connu.
Un symptôme dissimulé ne laisse pas le médecin te soigner, et une plaie non soignée peut provoquer une septicémie et la perte d’un membre ou la mort.
Plus on est saint, plus on est pécheur : on voit avec davantage d’humilité, c’est-à-dire de vérité, les taches qui nous éloignent encore de la lumière divine.
St Silouane : Le fils demande pardon de ses péchés, l’esclave cherche des excuses. Benoît XVI ZF06100901 Le confessionnal, c’est là que la grâce de Dieu tire le bien du mal, reconstruit la vie à partir de la mort.
Mère Teresa : Si nous sommes pleins du péché, Dieu ne peut nous remplir, car Dieu lui-même ne peut remplir ce qui est plein. Voilà pourquoi nous avons besoin du pardon : nous nous vidons, et Dieu nous remplit de lui-même.

3. Recevoir le pardon de Dieu n’est pas une obligation extérieure mais une nécessité vitale ; tout homme a besoin d’être sauvé par le Christ
Mt 14,30 Pierre prit peur et, commençant à couler, il s’écria : "Seigneur, sauve-moi !"
Jr 17,14 Guéris-moi, YHWH, et je serai guéri, sauve-moi et je serai sauvé !
Ps 119,174 Je me languis de ton salut, YHWH, ta loi fait mes délices.

4. La Parole de Dieu même nous invite à demander pardon
1Jn 1,9 Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité.
2Co 5,20 Laissez-vous réconcilier avec Dieu !
Jc 5,16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres.
Is 43,26 Commence toi-même par dire tes fautes, pour être justifié.
Si 20,3 Celui qui s’accuse d’une faute évite la peine.
Pr 28,13 Celui qui cache ses transgressions ne prospérera point, mais celui qui les confesse et les abandonne obtiendra miséricorde.
Lc 12,2-3 Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert.

5. Passer par l’Eglise pour demander pardon est une demande du Seigneur lui-même.
Dans la Parole de Dieu, "confesser" son péché n’est pas un acte individuel : ainsi David se confesse à Nathan, le peuple d’Israël reconnaît publiquement ses torts devant Dieu. Le plan de Dieu révélé dans la Création (anthropologie) et la Parole montrent que nous avons besoin de passer par de petites médiations (rencontres sensible ; participant de l’unique médiation -1Tm 2,5-, indépendamment de la personnalité et même des péchés personnels du prêtre).
Ps 32,5 Ma faute, je te l’ai fait connaître, je n’ai point caché mon tort ; j’ai dit : J’irai à YHWH confesser mon péché. Et toi, tu as absous mon tort, pardonné ma faute.
Ps 47-48,10 Vg Nous recevons ta miséricorde Seigneur au milieu de ton Temple.
Mt 9,8 Les foules glorifièrent Dieu qui donnait un tel pouvoir aux hommes.
Mt 18,18 Amen, je vous dis : Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.
Jn 20,23 (Jésus aux apôtres :) Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.
2Co Christ nous a confié le ministère de la réconciliation (ce ministère est donc confié à l’Eglise en tant que telle, et non à chacun individuellement).

6. Nous sommes certains d’être pardonnés si nous le demandons ainsi à Dieu.
Confesse la Miséricorde de Dieu : c’est le cœur de tout l’Evangile (cf. fiche). Ez 33,11 Par ma vie, oracle du Seigneur YHWH, je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais à ce qu’il se convertisse et qu’il vive.
1Jn 3,20 Si ton coeur te condamne, Dieu est plus grand que ton cœur.
Aucun péché n’est trop grave pour Dieu : aussi bas que l’on tombe, on ne peut pas tomber plus bas que dans les bras de Dieu (cf. Lc 15).
Pr 23,16 Le juste tombe sept fois par jour mais il se relève.

7. Pour être capable de te pardonner à soi-même et pardonner aux autres.
Col 3,13 supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous mutuellement, si l’un a contre l’autre quelque sujet de plainte ; le Seigneur vous a pardonné, faites de même à votre tour.
Rm 12,21 Ne nous laissons pas vaincre par le mal, mais soyons vainqueurs du mal par le bien
1Co 13,5 La charité ne tient pas compte du mal.
Si 28,2 Pardonne à ton prochain ses torts, alors, à ta prière, tes péchés te seront remis. 3 Si un homme nourrit de la colère contre un autre, comment peut-il demander à Dieu la guérison ? 4 Pour un homme, son semblable, il est sans compassion, et il prierait pour ses propres fautes ! 5 Lui qui n’est que chair garde rancune, qui lui pardonnera ses péchés ? 6 Souviens-toi de la fin et cesse de haïr (tes inimitiés), de la corruption et de la mort, et sois fidèle aux commandements. 7 Souviens-toi des commandements et ne garde pas rancune au prochain, de l’alliance du Très-Haut, et passe par-dessus l’offense. Rétablit la communion avec les autres.

8. Le Pardon reçu donne la liberté, la paix, la joie, la ferveur, la vie, la paix pour laquelle tu es fait ; il te restitue tous les fruits du Saint-Esprit (Ga 5,22-23).
Le sacrement guérit la mémoire du corps, de la psuchê et du coeur (vs troubles physiques et psychiques).
Ps 32,1 Heureux qui est absous de son péché, acquitté de sa faute ! (cf. Ps 51)
Ps 18,20 Il m’a dégagé, mis au large, il m’a sauvé, car il m’aime.

9. Le Pardon reçu établit, restaure, entretient, rafraîchit et approfondit puissamment la relation personnelle au Christ, dans l’Eglise et avec son autorité !


COMMENT ?
- Dans le sacrement du pardon :
1. Entrer en prière pour que la lumière de l’Esprit te fasse reconnaître tes fautes et ton besoin d’être sauvé.

2. Examen de conscience, chaque soir, dans chaque liturgie, avant chaque confession (cf. docs infra) ;

3. Entrer dans le repentir ; un acte de contrition parfait avec l’intention de se confesser aussi tôt que possible ôte déjà les conséquences éternelles d’un péché ; l’acte d’amour du repentir authentique est comme un nouveau baptême (cf. Lc 7,38s). Les larmes du repentir sont comme la grâce de Dieu coulant sur nous, comme un Jourdain à franchir pour entrer dans la terre de la promesse.

4. Eviter ces 5 pièges :
* la peur d’être condamné par le prêtre ou par Dieu, alors que la Parole de Dieu et l’Eglise n’invitent qu’à la Paix ;

* la honte d’avoir perdu le contrôle de soi (toutes les dépendances), d’avoir dégradé sa propre image, et d’en parler à un prêtre, alors que le sacrement est fait pour te sauver de toute honte (et le prêtre pécheur aussi, et lié par le secret absolu, écoute toujours les mêmes péchés, mélange et oublie tout) : il s’agit d’orgueil et de vanité blessées.
Ne laisse pas la honte, qui ne t’a pas empêcher de faire un péché, t’empêcher ensuite de le confesser. Car le Christ a déchiré la Col 2,14 "cédule de [ta] dette... en la clouant à la croix."
Aphraate le syrien, Démonstrations 7,3 : "Un homme qui a été blessé lors d’une bataille n’a pas honte de se remettre entre les mains d’un sage médecin... ; de la même façon, celui qui a été blessé par Satan ne doit pas avoir honte de reconnaître sa faute et de s’éloigner d’elle, en demandant le remède de la pénitence".

* le sentiment diffus de culpabilité instillé par l’Accusateur (Ap 12,10), par opposition à la conscience vraie de culpabilité, et qui est un doute sur la Miséricorde, comme le blasphème contre l’Esprit (Mt 12,31) ; ce sentiment va jusqu’au désespoir ;
Jn 8,11 "Je ne te condamne pas ; va, dorénavant ne pèche plus !"

* l’autojustification, qui me prive du Seul capable de me rendre juste, le Sauveur ; s’imaginer que le péché serait démodé, psychologiquement handicapant et émotionnellement débilitant ne fait que refouler la conscience de culpabilité et la démultiplier ; le blabla prétendument psychologique nie hypocritement la réalité en normalisant égoïsme existentiel, ressentiment, fornication, avortement, masturbation, apathie spirituelle (indifférence à Dieu et aux autres)...

* la démission/paresse et l’anarchie eucharistique : "je suis une bonne personne ; je peux aller à la messe et communier comme je veux"... Mais alors, pour quoi fallait-il (Mt 16,21) que le Christ vienne au monde et meure de cette mort horrible sur la Croix "pour tous" (He 2,9) ? Ce sont plus les pécheurs que les péchés qui se sont éclipsés.

5. Confession explicite à un prêtre (après avoir dit quand était la dernière confession) en résumant des actes précis non encore confessés et non des défauts généraux ou des catégories de péché. Une bonne confession (préparée et sincère) dure en moyenne 1 mn ; dès qu’on commence soit à être évasif, soit à développer des détails autour, c’est par honte ou autojustification.

6. Résolution de ne pas te mettre de nouveau dans la même situation et de prendre les armes spirituelles du chrétien, en ayant pour objectif de grandir dans l’intimité avec le Christ.
Si tes péchés sont fréquents, Pr 24,16 "Le juste tombe sept fois mais il se relève". Trouve à chaque fois et écris un nouvel argument selon la bible, les saints, la raison, pour tirer profit de tes erreurs passées et avoir plus de lumière et de force à la prochaine tentation.
En cas d’addiction (perversion) et de risque d’infliger un tort grave à autrui, cela peut impliquer de déposer un aveu aussi à la justice du pays.

7. Réparation des dommages causés au prochain et de la peine temporelle (cicatrice de l’âme, distincte de la peine éternelle/blessure mortelle que guérit le don de Dieu) par la pénitence indiquée par le prêtre.
Nb confesseront leur péché qu’ils ont commis ; et le coupable restituera en principal ce en quoi il s’est rendu coupable, et il y ajoutera un cinquième, et le donnera à celui envers qui il s’est rendu coupable.

8. Action de grâce à Dieu pour le pardon reçu et louange pour sa Miséricorde, en particulier avec Marie, en la priant de nous aider à éviter de peiner de nouveau son Fils. Cf. Lc 17,11.
La confession des péchés implique la confession de foi et la confession de louange.
Le Christ dit à ton âme : Ct 4,7 "Tu es toute belle, ma bien-aimée, et sans tache aucune", réponds-lui !

9. Pardonner soi-même aux autres (5è demande du Notre Père)
Mother Angelica : Tu ne peux pas aller au paradis en haïssant quelqu’un. Pardonne maintenant.
Mt 7,2 La mesure [de pardon] dont vous vous servirez servira de mesure pour vous.
Mt 5,44 Priez pour ceux qui vous font du tort et vous persécutent.
Rm 12,21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, sois vainqueur du mal par le bien.
Col 3,13 Christ vous a pardonné, vous aussi [faites] de même.
Refuser de pardonner serait voir d’un mauvais oeil que Dieu est bon (Mt 20,15).
Mt 18,22 : "jusqu’à 77 fois fois", cf. Gn 4,24 (Lamek : lien avec l’homicide originel).

10. Revenir aussi fréquemment que possible à la confession
Plus tu approches de Dieu, plus la lumière vient en toi et tu vois la différence entre tes actes et le besoin de justice et de paix en toi et dans le monde. Saint Charles Borromée et saint Charbel se confessaient tous les jours. Si une barque prend l’eau toujours de la même façon, il est bon de toujours redonner le même bon coup d’écope pour la vider. De même si j’ai toujours les même poubelles à sortir de ma maison, ou régulièrement besoin de prendre une douche pour laver mon corps, il est bon de recommencer à confesser toujours les même péchés si je les commets de nouveau.

- Avec ton prochain :
1. Fais le premier pas de la réconciliation
1Co 13,5 La charité ne tient pas compte du mal.
Lc 23,34 Père pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font : le Christ n’a peut-être pas la force humaine de pardonner, mais il demande au Père de le faire pour lui.
Talmud, Nedarim 9,4 : Etant membres d’un même corps, si su t’es coupé une main, ne vas pas t’imaginer que tu t’arranges en te coupant l’autre en réponse.
Un pardon refusé rétracte ton coeur et te charge doublement de l’offense que tu as subie.

2. N’accuse pas mais intéresse-toi à ce qui regarde ta propre conscience, quelle que soit la réaction d’autrui
Le pardon qui serait donnant-donnant n’est pas un don gratuit donc il n’a pas de réalité ; il n’apporterait pas paix intérieure, joie, amour de l’ennemi.
Le Seigneur donne toujours beaucoup plus ainsi que ce que tu acceptes de perdre.
Jn 20,19 : Après sa Résurrection, Jésus ne fait aucun reproche à ses apôtres qui l’ont délaissé pendant sa Passion, mais leur dit : La paix soit avec vous.

3. Demande pardon non seulement à Dieu mais aussi aux autres, en compatissant avec eux :
* Je suis désolé pour...
* J’ai été en tort en ceci :...
* Dans le futur je vais...
* Me pardonnes-tu ?

4. Répare le dommage causé.

5. Ne cherche pas ta propre satisfaction psychologique d’avoir pardonné, mais la volonté continuelle de pardonner.
Regarde davantage l’amour et le pardon de Dieu pour toi que les faiblesses et les torts d’autrui, car la patience de Dieu est infiniment plus grande envers nous que nous que la nôtre envers notre prochain, et car tout être humain prend la ressemblance de ce qu’il regarde avec assiduité.
Prie beaucoup pour ton ennemi, car l’Esprit Saint maître de la prière véritable est aussi l’Amour, et il te donnera la grâce d’aimer divinement.
Mt 5,44 Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent ou vous persécutent. Pr 25,21 Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire, 22 c’est amasser des charbons sur sa tête et YHWH te le revaudra.
Ton ennemi devient ton bienfaiteur car il te donne ainsi l’occasion d’aimer gratuitement et de communier ainsi avec Dieu.


Ressources Ecriture et Tradition :

Pardon :

Word - 137 ko


Miséricorde :

Word - 651.4 ko


Péché :

Word - 104 ko


Loi - morale :

Word - 274 ko






Fiches examens de conscience :

Zip - 474.2 ko







Elisabeth de la Trinité oc.885 : "Je le sais, je vous ai bien offensé, je suis mauvaise mais je vous aime tant. Je vais à vous tout simplement, en toute confiance, comme avec un tendre ami."
Isaac de l’Étoile S 11, 6-13 : PL 194, 1728-1729. Trad. Orval : Le pardon des péchés nous vient du Christ par l’Église
II y a deux choses qui reviennent à Dieu seul : l’honneur de recevoir la confession et le pouvoir de la rémission. Nous devons lui faire notre confession et attendre de lui la rémission. A Dieu seul il appartient, en effet, de remettre les péchés ; c’est donc à lui seul qu’il faut les confesser. Mais le Tout-Puissant et le Très-Haut, ayant pris une épouse faible et insignifiante, fit de cette servante une reine. Celle qui était en retrait à ses pieds, il l’a placée à côté de lui ; car c’est de son côté qu’elle est sortie et c’est par là qu’il se l’est fiancée. Et de même que tout ce qui est au Père est au Fils et tout ce qui est au Fils est au Père de par leur unité de nature, de même l’Époux a donné tous ses biens à l’épouse et il a pris en charge tout ce qui appartient à l’épouse qu’il a unie à lui-même et aussi à son Père. Dans sa prière pour l’épouse, le Fils dit au Père : "Je veux que comme moi et toi nous sommes un, ceux-là aussi soient un avec nous" (cf. Jn 17,21). Aussi l’Époux, qui est un avec le Père et un avec l’épouse, a enlevé en celle-ci tout ce qu’il a trouvé chez elle d’étranger, le fixant à la croix où il a porté ses péchés sur le bois et les a détruits par le bois. Ce qui est naturel et propre à l’épouse, il l’a assumé et revêtu ; ce qui lui est propre et divin, il l’a donné. Il a en effet supprimé le diabolique, assumé l’humain, donné le divin, si bien que tout est commun à l’épouse et à l’Époux. C’est pourquoi celui n’a pas commis le péché et dont la bouche était sans fourberie (cf. 1 P 2,22) peut bien dire : Pitié pour moi, Seigneur, je suis sans force ; guéris mon âme, car j’ai péché contre toi (Ps 6,3 ; 40,5). Il partage ainsi la faiblesse de l’épouse ainsi que son gémissement, et tout est commun l’Époux et à l’épouse : l’honneur de recevoir la confession et le pouvoir de la rémission. C’est la raison de cette parole : Va te montrer au prêtre (Mt 8,4)... L’Église ne peut donc rien remettre sans le Christ ; et le Christ ne veut rien remettre sans l’Église. L’Église ne peut rien remettre sinon au pénitent, c’est-à-dire à celui que le Christ a d’abord touché. Le Christ ne veut réserver aucune rémission à celui qui méprise l’Église. Le Christ tout-puissant peut tout par lui-même : baptiser, consacrer l’Eucharistie, ordonner, remettre les péchés, et le reste ; mais, Époux humble et fidèle, il ne veut rien faire sans l’épouse. Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare donc pas (Mt 19,6). Ce mystère est grand, je veux dire qu’il s’applique au Christ et à l’Église (Ep 5,32)... Garde-toi bien de séparer la tête du corps ; n’empêche pas le Christ d’exister tout entier ; car le Christ n’est jamais entier sans l’Église, et l’Église ne peut l’être sans le Christ. Le Christ total, intégral, c’est la tête et le corps. C’est lui qui dit : Personne ne monte au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est au ciel (Jn 3,13). C’est seulement cet homme-là qui remet les péchés.

Absolution chez les Byzantins DTC 1,200s : "Que le Dieu, qui par le prophète Nathan, a pardonné à David lorsqu’il eut confessé ses propres péchés, et à Pierre lorsqu’il eut pleuré amèrement, et à la pécheresse lorsqu’elle eut répandu ses larmes sur ses pieds, et au publicain (erreur dans le CEC), et au prodigue, que ce même Dieu vous pardonne, par moi, pécheur, en cette vie et dans l’autre et qu’Il vous fasse comparaître sans vous condamner à son redoutable tribunal, Lui qui est béni dans les siècles des siècles. Amen."
Orthodoxes russes, prêtre avec l’étole : "Incline ta tête. Que NS et D JC t’absolve de tous les péchés par la grâce miséricordieuse de son amour, mon, fils N..., et moi, son prêtre indigne, en vertu de l’autorité qui m’a été donnée, je t’absous aussi et te déclare délivré de tes péchés, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit". Le prêtre relève le pénitent pour montrer qu’il est désormais rétabli dans l’innocence.
Syriaques : "Arrachez de son coeur, de son corps et de son esprit, les liens de ces péchés, afin qu’il obtienne le pardon par l’infusion de votre Esprit-Saint ; qu’il soit, Seigneur, réconcilié avec vous, car il a recours à votre miséricorde et il promet de tout son coeur de faire pénitence. N’entrez pas, Seigneur, en jugement (Ps 143,2) avec lui à cause de ses crimes, afin que nous vous glorifiions de coeur, de bouche et de parole, Père, Fils et Saint-Esprit, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles."
Lorsque le pénitent a accompli sa pénitence, il vient de nouveau se présenter au prêtre, qui lui impose la main sur la tête et souffle trois fois sur son visage en disant : "Ce péché sera effacé de ton âme et de ton corps au nom du Père, Amen ; tu en seras purifié et sanctifié au nom du Fils, Amen ; il te sera pardonné et remis au nom du Saint-Esprit, Amen."
Syro-orientaux : "Seigneur notre Dieu, bon et plein de miséricorde, qui répands ta grâce et ta miséricorde sur tous, répands la grâce de ta bénignité sur ton serviteur et change-le par l’espérance d’un renouvellement à la vie de la grâce. `Renouvelle en lui ton Esprit Saint, en qui il a été signé pour le jour du salut ; et purifie-le par ta clémence de toute souillure ; dirige sa conduite dans les voies de la justice et fais-le participer avec les saints de ton Église à l’espérance de ta gloire adoptive et à la suavité de tes mystères vivifiants ; aide-le par le secours de ta miséricorde à garder tes commandements, à accomplir ta volonté et à confesser, ô Seigneur, ton Nom, à l’adorer et à le louer toujours !".
Coptes : "Nous inclinons nos têtes en présence de votre sainte Gloire ; octroyez votre miséricorde et déliez tous les liens de ses péchés, qu’il ait péché contre vous sciemment, insciemment, ou par peur, en parole, en action ou par faiblesse. Vous, le Maître, qui connaissez la faiblesse des hommes, en Dieu bon et qui aime les hommes, accordez-lui la rémission de ses péchés. Que vos serviteurs et mon infirmité soient absous par la bouche de la Très Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, et par la bouche de la seule et sainte Église catholique et apostolique, et par la bouche des douze Apôtres, la bouche des saints... la bouche des Pères des saints conciles... Car bon et glorieux est votre saint nom le Père et le. Fils et le Saint-Esprit maintenant, etc. Amen."

   



   
  FORMATION - RESSOURCES SPI
    Abandon à Dieu -Confiance
    Amour de Dieu pour toi
    Amoureux?
    Anges Gardiens
    Anthropologie chrétienne
    Apologétique biblique
    Apparitions: que sont-ce?
    Argent et Dieu
    Art et Foi
    Avent
    Baptême: en vivre.
    Bonheur et Joie
    Carême
    Charité: priorité
    Chasteté, et quoi encore?
    Chasteté vs pornographie
    Christ prophétisé 300*
    Coeur de Jésus
    Combat spirituel
    Combat: prière
    Conciles vs hérésies
    Connaissance de Dieu
    Conscience: écoute-la!
    Corps
    Dîme
    Discerne ton appel
    Dogme = arnaque?
    Douceur vs colère
    Eglise: aime-la!
    Esprit - prières
    Esprit Saint: ton Dieu
    Esprit Saint: charismes
    Evangélise-Action
    Evangiles intro
    Foi
    Foi: checklist
    Foi et Raison
    Foi vs 28 objections
    Humilité
    Incarnation - adorer Jésus
    Jeûne: accueille Dieu
    Jokes
    Liturgie - prière
    Marie
    Marie: Consacre-toi!
    Marie Immaculée ou pas?
    Marie - Le chapelet
    Marie Médiatrice ?
    Marie Mère de Dieu
    Marie - prières
    Marie - titres
    Marie Vierge
    Miracles
    Miséricorde
    Miséricorde: checklist
    Noms de Jésus
    Paix du cœur
    Pape - primauté
    Paraboles et discours
    Paul
    Paul - Chrono
    Péché, ou bonheur?
    Pèlerinage - le sens
    Pères de l'Eglise
    Prière: positions
    Pureté
    Purgatoire
    Relation humaine
    Repentir joyeux
    Repentir - prières
    Responsable-chrétien
    Résurrection du Christ
    Sainteté pour tous
    Scientifiques chrétiens
    Sectes
    Signe de Croix: sens
    Silence pour aimer
    Statues et images?
    Théocentrisme
    Trinité
    Vérité
    Vie
    Vocation consacrée
    Yoga: prudence...
 

 

 

  ESPAÑOL
    Abandono a Dios
    Alegría cristiana
    Armas del Cristiano
    Combate espiritual
    Encarnación-misterio
    Espíritu Santo
    Eucaristía
    Matrimonio y Amor
    Matrimonio-desafío
    Matrimonio-instrumentos
    Matrimonio-renovación
    Matrimonio-sexualidad
    Misa-sentido
    Noviazgo cristiano
    Palabra de Dios
    Paz del corazon
    Peregrinación-sentido
    Peregrinación biblica
    Primacía del papa
    Profecías del AT
    Resurección de Cristo
    RNN vs contracepción
    Señal de la cruz

 

 

 

© Copyrights Jesus1.fr 2007 - Tous droits réservés