RENCONTRER DIEU ?
    Laisse-toi aimer et sauver par Dieu...
    Let God loveU and saveU
    Qui est le Christ pour toi?
    Mène une vie nouvelle!
   
   PRENDS LES MOYENS !
    Parole de Dieu - Bible
    Parole - Les bases
    Parole - Lectio Divina
    TOP 100 - versets
    Paroles de Bénédiction
    Prière
    Prière d'Adoration
    Prière - Oraison
    Prière du coeur
    Prière vs distractions
    Prière: dévotions?
    Pardon de Dieu
    Eucharistie, ouak?
    Eucharistie, ouak? 2
    Eucharistie fréquente
    Accompagnement
   
  JMJ - Pape
    Paroles du pape aux Jeunes
    JMJ
    Hymne JMJ Rio
   
  ACTU
    JP II: bienheureux?
    VIDEO: THE témoignage
    "STARS" chrétiennes
    Martyrs d'aujourd'hui
    Horoscope chrétien...
 
  FIANCAILLES - COUPLE - AMOUR VRAI
    Adultère - Divorce - Fidélité
    Chasteté du couple
    Couple - Mariage
    Couple - Dialogue
    Crises du couple
    Fiançailles, ou pipeau?
    Fiançailles
    Fiançailles - comment
    Fiançailles à 3?
    Prière - renouvellement
    Sexualité
    Sexualité 2
    Sexualité: contraception?
      
  LIENS
 
  QUI SOMMES-NOUS ?
contact@jesus1.fr
Suivre la vie du site RSS 2.0



Prière d’adoration

Jn 4,23-24 Le Père cherche des adorateurs en Esprit et Vérité.

Méthode :

1. Fais silence en toi, fais taire toutes les voix qui sont en toi, ne cours pas après les pensées inutiles. Offre ta liberté physique, psychique et spirituelle au Seigneur, afin qu’il intervienne là où Il le souhaite. Tes problèmes, angoisses, préoccupations (ton passé, ton présent, ton futur, tes blessures, relations,.... ), ne les garde pas pour toi mais offre-les avec totale confiance à Jésus. Pendant ce temps d’adoration, occupe-toi bien de Lui, Lui prendra soin de toi, bien mieux que tu ne pourrais le faire toi-même. Demande une grâce d’abandon, de confiance.

2. Tu es entré dans ce lieu de prière où tu rencontres Jésus dans la Présence Eucharistique ; choisis une position corporelle digne et adaptée, et entre maintenant dans ton cœur, descends dans la partie la plus intime de ton être.

3. Pose un regard sur Jésus dans l’Eucharistie. Commence à faire parler ton cœur, commence à aimer Celui qui nous a aimés le premier (1Jn 4,19), laisse-toi regarder par Lui qui nous a tant aimés (Jn 3,16).

4. Évite de prononcer des prières seulement avec les lèvres ou mentalement, ou de passer le temps à réfléchir (même s’il s’agit de méditer intellectuellement sur Dieu). Il est bon de lire un court passage de l’Ecriture en arrivant pour que ta prière en découle, mais évite de lire tout le temps car alors ce ne serait plus un temps d’oraison silencieuse. Entre dans la prière du cœur. Choisis un verset, une petite prière simple et répète-la avec le cœur, doucement, continuellement jusqu’à ce qu’elle devienne ta prière, ton cri, ta supplication. Choisis-la selon ce que tu vis actuellement. Cœur de Jésus, j’ai confiance en toi ; Mon Père je m’abandonne à toi ; Jésus, fils du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur ; Jésus je t’aime ; Jésus, mon Berger, Tu es avec moi, tu es ma vie ; Mon Amour, Jésus Amour, Jésus doux et humble de cœur…

5. Ne passe pas tout ce temps à te lamenter ou à demander : entre dans l’action de grâce, dans la reconnaissance. Au lieu de considérer seulement ce qui te manque, rends grâce pour ce que tu es, ce que tu as. Rends grâce pour ce qui te sera donné demain.

6. Tu peux être pris par la fatigue ou les distractions : courage ! À peine t’en rends-tu compte, présente cela au Seigneur et recommence doucement la prière du cœur. Demande l’aide de l’Esprit Saint pour qu’Il soit ta force dans ta faiblesse et qu’il devienne toujours plus ton maître intérieur.

7. Jésus est au centre de l’Église. Il veut être le centre de ton existence. En le regardant, apprends peu à peu à passer du je au tu, de la volonté de réaliser tes projets au désir et à l’accueil de sa volonté sur toi.

8. Il est exposé solennellement. Accueille la lumière qui émane de sa présence. Comme le soleil réchauffe et fait fondre la neige, de même, si tu t’exposes à lui, il pourra continuer à illuminer les ténèbres qui enveloppent ton cœur, jusqu’à les dissiper complètement.

9. Il se cache sous les apparences simples et pauvres du pain, Il vient à toi, pauvre, pour que tu puisses apprendre à accueillir dans la vérité tes pauvretés et celles de tes frères.

10. Tu es dans le silence, reste dans le silence. Marie, Porte du ciel, est auprès de toi, sur ton chemin ; elle t’indique la route et t’introduit dans la chambre du Roi. C’est elle qui te fera comprendre, dans le silence, qu’en regardant Jésus, tu découvriras la présence de la Trinité en toi. Tu pourras expérimenter dans ta vie la parole du Ps 34 : « Qui regarde vers Lui resplendira sans ombre ni trouble au visage ».

(d’après : www.feuetlumiere.org)

Adorare : racine latine 278 fois ds Vg.
Ad-oratio (latin) : contact bouche à bouche, baiser, accolade et donc en définitive amour.
Proskunesis (hb shahah)
Gn 18,2 : Abraham devant visiteurs. Gn 22,5 (av Isaac) Ns irons là-haut pour adorer.
Dt 6,13 - latrein (douleô) ; hb eved,
Ex 3 : rencontre au buisson ardent.
2Ch 7,1 Quand Salomon eut fini de prier, le feu descendit du ciel, consuma l’holocauste et les sacrifices, et la gloire de YHWH remplit le Temple. 2 Les prêtres ne purent entrer dans la maison de YHWH, car la gloire de YHWH remplissait la maison de YHWH.
3 Tous les Israélites, voyant le feu descendre et la gloire de YHWH reposer sur le Temple, se prosternèrent face contre terre sur le pavé ; ils adorèrent et célébrèrent YHWH " car il est bon, car éternel est son amour. " + 2Ch 20,18
Jdt 6,18 Alors le peuple se prosterna, adora Dieu et cria.
Ac 26,7 nos douze tribus, dans le culte qu’elles rendent (latreuo) à Dieu avec persévérance, nuit et jour, espèrent atteindre l’accomplissement. (Paul devant Agrippa).
Mt 2,2 Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer -proskunesis
Ps 34 6 Qui regarde vers YHWH resplendira et sur son visage point de honte.
Mt 17 : Mystère de la Transfiguration
2Co 3,18 Nous tous qui, le visage découvert, réfléchissons comme en un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en cette même image, allant de gloire en gloire, comme de par le Seigneur, qui est l’Esprit.

CEC 2628 L’adoration est la première attitude de l’homme qui se reconnaît créature devant son Créateur. Elle exalte la grandeur du Seigneur qui nous a fait (cf. Ps 95,1-6) et la toute-puissance du Sauveur qui nous libère du mal. Elle est le prosternement de l’esprit devant le "Roi de gloire" (Ps 24,9-10) et le silence respectueux face au Dieu "toujours plus grand" (Augustin, in Psal. 62,16). L’adoration du Dieu trois fois saint et souverainement aimable confond d’humilité et donne assurance à nos supplications.
2096 De la vertu de religion, l’adoration est l’acte premier. Adorer Dieu, c’est le reconnaître comme Dieu, comme le Créateur et le Sauveur, le Seigneur et le Maître de tout ce qui existe, l’Amour infini et miséricordieux. "Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et c’est à lui seul que tu rendras un culte" (Lc 4,8) dit Jésus, citant le Deutéronome (5,9 : proskunesis- 6,13 - latrein ; hb eved).
2097 Adorer Dieu, c’est, dans le respect et la soumission absolue reconnaître le "néant de la créature" qui n’est que par Dieu. Adorer Dieu, c’est comme Marie, dans le Magnificat, le louer, l’exalter et s’humilier soi-même, en confessant avec gratitude qu’Il a fait de grandes choses et que saint est son nom (cf. Lc 1,46-49). L’adoration du Dieu unique libère l’homme du repliement sur soi-même, de l’esclavage du péché et de l’idolâtrie du monde.

L’adoration est une forme particulière de l’oraison faisant entrer en compte tout notre être jusqu’a la vue ; elle est l’ entrée dans le face à Face. Différence entre converser avec un ami face à face et converser avec ce même ami sans le voir directement.
- Vouloir rencontrer Dieu en nous dans un cœur à cœur sans passer par le face à face de l’adoration nécessite une purification du moi intérieur et une solide formation, sans quoi l’oraison risque de nous ramener à nous-mêmes et non à Dieu présent en nous.
- Prosternation du cœur, et de tout l’être à sa suite.
- Il nous faut passer du temps devant Lui pour que notre être passe en Lui. L’acte du Christ sauveur a besoin de temps pour opérer en nous les fruits du salut. Dans l’adoration véritable et humble de son corps eucharistique, nous avouons notre désir d’être tout entier en Lui et en même temps nous avouons que seule sa grâce peut « faire » cela et que Dieu prend son temps. Toute une théologie de l’histoire est comprise dans ce lien entre l’Acte pascal du Christ et l’adoration de son corps. Ce point est décisif pour la mission et pour l’évangélisation.
- Humilions-nous devant sa Majesté qui s’est incarnée et cachée dans un tel mystère.
- Ne s’adresse pas à l’apparence mais à la Personne divine
- Etre adora-tueur (du démon)
- Attention à ce que l’adoration ne soit pas une dévotion, mais le moyen de la contemplation.

Formes d’adoration :
- Contemplation par l’icône (dulie : pour saints et anges)
Mt 6 22 La lampe du corps (Egl), c’est l’oeil. (du X) : regard de Jésus dans l’icône.

- Adoration eucharistique.
* Source absolue : sacrifice eucharistique (et la présence réelle).
L’adoration eucharistique prépare et prolonge la célébration eucharistique. (B XVI SC 66 : prolonge et intensifie)
* Nourriture nécessaire : Lectio divina.
* Modèle : Marie enceinte, Nazareth, croix, chez S Jean.
* Temps pour le plus pauvre de tous : Jésus Incarné, dans l’hostie transsubstantiée
1Co, 19-20 Votre corps est le temple de l’Esprit-Saint. Rendez gloire à Dieu dans votre corps. à notre corps, et le corps du Christ.
* Symbolisme : entre 2 chandeliers : Cherubim de l’arche
Moïse et Elie Transfiguration,
2 anges Résurrection,
2 anges Ascension, [Pierre et Paul]
Aaron (porteur de lumière) et Hur (creux) Ex 17,12 te soutenant (avec Moïse) pour la victoire sur les Amalécites (habitants de la vallée)
...ils sont les deux oliviers, les candélabres lumineux, en présence du Seigneur (Ap 11,4-6 /Za 4,3s) ; ils ont le pouvoir de fermer l’accès du ciel aux nuages, comme celui d’en ouvrir l’accès, d’en ouvrir les portes : - Leurs paroles, en effet, sont devenues les clefs du ciel. Sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde. - Leurs paroles.
Le regard ardent d’Amour du Seigneur : Ses yeux, comme une flamme de feu (Ap 1,14, 2,18...)
* Ostensoir : axe croix ; couronne ; grenades, étoile Marie, Soleil justice Ml 3,20
* Les processions du Saint-Sacrement s’inspirent de 1R 8, lorsque Salomon fit transporter l’Arche au Temple.
On a des sources historiques d’une procession du Saint-Sacrement du Tabernacle en 675. Ces processions du tabernacle étaient courantes et avaient lieu le dimanche ou pendant le Triduum au XIème siècle.

- Vs néoariens anoméens IVès : volonté créatrice de D < > son essence (Eunome -eunomiens- et Aetius). Christ a-nome (anomoios : inégal, dissemblable) car relatif et causé. Prétendent définir Dieu, avoir une idée de Lui (conception philosophique contemporaine, forme platonisme), combattus par Jn Chrysostome ; Béranger de Tours qui réduisit l’Eucharistie à un signe... condamné par trois conciles.
Calvin renie catégoriquement la présence réelle et la réduit à une présence spirituelle. Il écrivait : "Quelle idolâtrie y a-t-il au monde si ceste-la ne l’est d’adorer les dons au lieu du donateur." Les guerres de religion provoquent quantité de profanations d’hosties consacrées. Malgré cela, l’exposition allait connaître un éclatant triomphe au XVIIème siècle.
Jansénistes et Gallicans.

Jésus à sainte Marguerite-Marie Alacoque 1647-1690 : J’ai soif, mais d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint-Sacrement, que cette soif me consume… Hors de mon Cœur aimable au Très Saint-Sacrement, il n’y a ni plaisir, ni joie, ni consolation en la vie.
Augustin d’Hippone (+430)Confessions VII, x, 16 : Ce pain que vous voyez sur l’autel, une fois sanctifié par la parole de Dieu, est le corps du Christ. Cette coupe, ou plutôt le breuvage qu’elle contient, une fois sanctifiée par la parole de Dieu, est le sang du Christ. Notre Seigneur Jésus Christ a voulu nous confier là son corps et son sang, qu’il a répandu pour nous en rémission des péchés.
Personne ne mange cette chair à moins qu’il ne l’ait d’abord adoré... non seulement nous ne péchons pas si nous adorons, mais nous pécherions si nous n’adorions pas… Tout puissant qu’il soit, il n’a rien pu faire de plus grand, tout sage qu’il soit, il n’a rien pu trouver de plus admirable, tout riche qu’il soit, il n’a pas pu faire un plus précieux présent…
Il met sur les lèvres du Christ ces paroles : "Grandis et tu mangeras. Et tu ne me changeras pas en toi, comme l’aliment de ta chair ; mais c’est toi qui seras changé en moi".
Saint Jean Chrysostome (344-407) : "Combien disent : je voudrais voir Sa figure, Ses traits, Sa beauté moins que Ses vêtements... Mais, dans l’Eucharistie, c’est lui-même que vous voyez, lui-même que vous touchez, lui-même que vous mangez. Pensez-y et adorez, car c’est le même qui est aux Cieux et que les anges adorent !" (Homélie sur saint Matthieu, 82, 4
Sagesse d’un pauvre : L’Evangile, ce n’est pas seulement s’obliger à faire ce que fait le dernier, c’est le faire avec l’âme et l’esprit au Seigneur. Cela change tout. Là où est l’esprit du Seigneur, le coeur n’est pas amer. (...) - Vous me faites peur, Père, dit frère Rufin. Je ne me sens pas taillé pour la lutte. - Tu ne parviendras pas à surmonter la volonté de domination et de prestige en luttant, mais en adorant, réplique François. L’homme qui adore Dieu reconnaît qu’il n’y a de Tout Puissant que lui seul. Et il l’accepte. Profondément, cordialement, il se réjouit que Dieu soit Dieu. Dieu est, cela lui suffit.
Fd’A : Si nous savions adorer, rien ne saurait nous troubler .
Marthe Robin, qui vivait de la seule Eucharistie, a cette surprenante réflexion : « Si on me demandait : que vaut-il mieux faire, l’oraison ou la communion, je répondrais l’oraison. Priez ! Priez sans cesse. Or il est difficile de bien prier et de prier sans cesse si le cœur ne se remplit pas de bonnes pensées, fruits de la prière. Il en coûte plus pour faire oraison que pour communier. […] L’oraison est nécessaire pour ne pas devenir de pieuses nullités dont se rient les démons ».
Mère Teresa : Lorsque nous regardons le saint sacrement, nous percevons combien Dieu nous aime.
Lettre de Mère Teresa sur l’amour de Jésus pour chacun : Avez-vous vraiment fait connaissance avec Jésus vivant, non pas à partir de livres mais pour l’avoir hébergé dans votre cœur ? Avez-vous entendu ses mots d’amour ? Demandez la grâce : il a l’ardent désir de vous la donner. Tant que vous n’écouterez pas Jésus dans le silence de votre cœur, vous ne pourrez pas l’entendre dire « J’ai soif » dans le cœur des pauvres.
N’abandonnez jamais ce contact intime et quotidien avec Jésus comme personne réelle vivante, et non pas comme pure idée. Comment pourrions-nous passer un seul jour sans écouter Jésus dire « Je t’aime »… C’est impossible ! Notre âme en a besoin autant que notre corps a besoin de respirer. Sinon, la prière meurt et la méditation dégénère en simple réflexion.
Thérèse : O Jésus en ce jour tu combles tous mes voeux
PN 21 Je pourrai désormais près de l’Eucharistie
M’immoler en silence, attendre en paix les cieux
M’exposant aux rayons de la divine hostie
A ce foyer d’amour je me consumerai
Et comme un séraphin je t’aimerai
St Louis-Marie Viens voir, âme pure, abandonne la créature
Ct 131 Je t’attends au saint sacrement
Entre en mon coeur, demeures-y cachée
Ne crains rien car c’est ta maison
Savoures-y combien je suis bon
A tout jamais ma bien -aimée
Ch. de Foucauld : Je voudrais passer toute ma vie immobile devant le saint Sacrement (Cf. Voeux). On le regarde, on lui dit qu’on l’aime, on jouit d’être à ses pieds, on lui dit qu’on veut y vivre et y mourir
Retraite à Nazareth, 5-15 novembre 1897, cité dans La Dernière Place, Nouvelle Cité : L’adoration... cette admiration muette qui est la plus éloquente des louanges... et renferme la plus passionnée des déclarations d’amour...
Cf. AmD (regard)
… [Dans l’épreuve,] Laissez-moi vous donner un conseil, 2 même : Le 1er, c’est de vous approcher des sacrements, quelques doutes que vous puissiez avoir, un peu plus souvent, en faisant les choses de votre mieux et en priant Dieu de venir à votre aide. Le 2nd, c’est de prier quelles que soient les difficultés que vous ayez, qq distrait que vous soyez ; par la prière j’entends... se tenir près de Dieu avec la volonté et l’intention de l’adorer.
Ch. de Foucauld, Un amore senza misura p. 11 : Adorare : mettersi ai tuoi piedi come un niente, come polvere buona soltanto a stare sotto i tuoi piedi, ma una polvere che pensa, che ama, che ti ammira, ti venera, ti rispetta e ti ama appassionatamente : che bacia e abbraccia i tuoi piedi mentre ne viene calpestata e si annienta in amore e venerazione davanti a te.
Marthe Robin : Paradoxalement, l’adoration est encore plus importante car permet à la communion de se déployer en opérant ses effets.
R. Cantalamessa : Dans l’adoration, donnons à Dieu la joie de nous contempler.
Sainte Gertrude (1256-1301) Héraut de l’Amour divin IV, 25, 8 : « Autant de fois l’homme regarde avec désir et révérence l’Hostie qui contient sacramentellement le Corps et le Sang du Christ, autant il augmente ses mérites futurs. En effet, dans l’éternelle possession de Dieu, il goûtera des délices nouvelles et spéciales, récompense de chaque regard d’amour qu’il aura dirigé vers Jésus au Saint-Sacrement.
La même faveur lui sera accordée pour le dédommager des cas où ses yeux, retenus par quelques motifs raisonnables, n’ont pu satisfaire sa piété.
Saint Claude la Colombière (1641-1682) Journal Spirituel 107 : Il est au milieu de nous au Saint-Sacrement. Quelle consolation d’être dans la maison où Jésus-Christ habite ! Mais ne dirait-on point que nous ignorons notre bonheur ?
P-J Eymard : Regardez l’heure d’adoration que vous recevez comme une heure de Paradis : allez-y comme on va au ciel, au banquet divin... Dites-vous dans une heure j’irai à l’audience de grâce et d’amour de notre Seigneur. Il m’a invité, il m’attend, il me désire.
P.J.Eymard messe d’action de grâce de retraite, 21 mars 1865 : “...de même je dois être anéanti à tout désir, à tout propre intérêt, et n’avoir plus que ceux de Jésus-Christ qui est en moi afin d’y vivre pour son Père. Et c’est pour être ainsi en moi qu’il se donne dans la Sainte Communion. C’est comme si le Sauveur disait : ‘En m’envoyant par l’Incarnation, le Père m’a coupé toute racine de recherche de moi-même, en ne me donnant pas la personne humaine, mais en m’unissant à une personne divine afin de me faire vivre pour lui, ainsi par la communion tu vivras pour moi, car je serai vivant en toi. Je remplirai ton âme de mes désirs et de ma vie qui consumera et anéantira en toi tout ce qui est propre ; tellement que ce sera moi qui vivrai et désirerai tout en moi, au lieu de toi. Et ainsi tu seras le corps de mon cœur ; ton âme, les facultés actives de mon âme ; ton cœur, le réceptacle, le mouvement de mon cœur. Je serai la personne de ta personnalité, et ta personnalité sera la vie de la mienne en toi.’”
Le Père Eymard, fait un vœu qui le livre définitivement au Christ Jésus dans une configuration au mystère de son Incarnation, à l’exemple de Marie : “Oh ! que je voudrais adorer Notre-Seigneur comme l’adorait cette bonne Mère !... Je vaisfaire toutes mes adorations en union avec cette Mère des adorateurs, cette Reine du Cénacle.”
Padre Pio (1887-1968) : Le monde pourrait vivre sans soleil, mais pas sans l’Eucharistie.
Mille ans de gloire humaine ne peuvent se comparer à une heure passée tendrement avec Jésus dans le Saint-Sacrement.
oc 187 : Je pleure beaucoup au pied de Jésus sacrement.
Ignace : Si cté dissoute, ¼ h prière devant tabernacle pr accepter
Curé d’Ars "Lorsque nous sommes devant le Saint-Sacrement, au lieu de regarder autour de nous, fermons nos yeux et notre bouche, ouvrons notre coeur, le Bon Dieu ouvrira le sien ; nous irons à lui, il viendra à nous, l’un pour demander et l’autre pour recevoir. Ce sera comme un souffle de l’un à l’autreCd’Ars : Je l’avise, et il m’avise. à patois bressan : fasciner, scruter (inspecter champ)
Ratzinger L’esprit de la liturgie Ed. Ad Solem, 2000 p.77 : La communion n’atteint sa véritable profondeur que lorsqu’elle est portée et entourée par l’adoration. La présence eucharistique dans le tabernacle ne propose pas une autre conception de l’eucharistie, parallèle ou en opposition à la messe, mais en signifie la pleine réalisation.
Credo Paul VI 1967 : C’est pour nous un devoir très doux d’honorer et d’adorer dans la sainte hostie, que nos yeux voient, le Verbe incarné qu’ils ne peuvent pas voir et qui, sans quitter le ciel, s’est rendu présent devant nous.
Paul VI, Mysterium Fidei L’adoration eucharistique, doux devoir de la vie chrétienne...,
Karol Wojtyla (avant son pontificat) : Ce morceau de pain a plus de réalité que l’univers, il s’y trouve davantage d’existence, davantage de présence du Verbe, c’est un chant qui recouvre la mer, une nuée qui rend confus les rayons du soleil - Dieu exilé.
Jean Paul II Lettre encyclique “L’Église vit de l’Eucharistie : Si, à notre époque, le christianisme doit se distinguer surtout par "l’art de la prière", comment ne pas ressentir le besoin renouvelé de demeurer longuement, en conversation spirituelle, en adoration silencieuse, en attitude d’amour, devant le Christ présent dans le Saint-Sacrement ? Bien des fois, chers Frères et Soeurs, j’ai fait cette expérience et j’en ai reçu force, consolation et soutien ! ”
Jean-Paul II Message pour la journée mondiale de la mission, 2004 : Pour évangéliser le monde, il faut des apôtres "experts" en célébration, en adoration et en contemplation de l’Eucharistie.
Jean-Paul II, ’Dominicae Cenae’ 1980 : "L’Eglise et le monde ont un grand besoin de culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement d’amour. Ne mesurons pas notre temps pour aller le rencontrer dans l’adoration, dans la contemplation pleine de foi et prête à réparer les grandes fautes et les grands délits du monde. Que notre adoration ne cesse jamais..."
Jean-Paul II Lettre apostolique Reste avec nous Seigneur : Puissions-nous, dans la procession traditionnelle, vivre avec une ferveur particulière la solennité du Corpus Domini. Que la foi en Dieu qui, en s’incarnant, s’est fait notre compagnon de route, soit proclamée en tout lieu et particulièrement dans les rues de nos cités et dans nos maisons, comme expression de notre amour plein de reconnaissance et comme source inépuisable de bénédictions !
Jean-Paul II Lettre apostolique "Reste avec nous Seigneur" 2004 : La présence de Jésus dans le tabernacle doit constituer comme un pôle d’attraction pour un nombre toujours plus grand d’âmes pleines d’amour pour lui et capables de rester longuement à écouter sa voix et à entendre presque les battements de son coeur.
Jean-Paul II Lettre à Mgr Houssiau évêque de Liège, 1996 décrit l’adoration comme un service de l’Église pour toute l’humanité. « Par l’adoration, le Chrétien contribue mystérieusement à la transformation radicale du monde et à la germination de l’Évangile. Toute personne qui prie le Sauveur entraîne à sa suite le monde entier et l’élève à Dieu. Ceux qui se tiennent devant le Seigneur remplissent donc un service éminent ; ils présentent au Christ tous ceux qui ne le connaissent pas ou ceux qui sont loin de lui ; ils veillent devant lui, en leur nom »
Jean-Paul II "Tous les maux du monde peuvent être vaincus à travers le grand pouvoir de l’adoration eucharistique."
Jean-Paul II Ecclesia de Eucharistia’ 2003 « Il est bon de s’entretenir avec Lui et, penchés sur sa poitrine comme le disciple bien-aimé, d’être touchés par l’amour infini de son cœur.., 61 : l’Eucharistie ne peut se réduire à sa dimension communautaire de banquet et de sacrifice, mais doit aussi être vécue dans sa dimension de présence, c’est-à-dire dans l’adoration eucharistique.
Jean-Paul II Mission et Eucharistie, 2004 : Pour évangéliser le monde, il faut des apôtres "experts" en célébration, en adoration et en contemplation de l’Eucharistie.
Benoît XVI, homélie pour la Fête-Dieu 2008 : "Adorer le Dieu de Jésus Christ, qui s’est fait pain rompu par amour, est le remède le plus valable et radical contre les idolâtries d’hier et d’aujourd’hui. S’agenouiller devant l’Eucharistie est une profession de liberté : celui qui s’incline devant Jésus ne peut et ne doit se prosterner devant aucun pouvoir terrestre, aussi fort soit-il. Nous les chrétiens nous ne nous agenouillons que devant Dieu, devant le Très Saint Sacrement.
Benoît XVI, Angélus, 28 août 2005 : "L’adoration n’est pas un luxe mais une priorité."
Benoît XVI à la Curie romaine, 22 décembre 2005 : "Avant toute activité et toute transformation du monde, il doit y avoir l’adoration. Elle seule nous rend véritablement libres ; elle seule nous donne les critères pour notre action. Et justement, dans un monde où disparaissent peu à peu les critères d’orientation et qu’existe la menace que chacun fasse de soi même le propre critère, il est fondamental de souligner l’adoration".
Le pape soulignant son émotion devant une Eglise où se "réveille la joie de l’adoration eucharistique".
"Durant la réforme liturgique, la messe et l’adoration furent souvent mises en opposition", alors que "recevoir l’Eucharistie signifie adorer Celui que nous recevons".
"C’est justement dans cet acte personnel de rencontre avec le Seigneur que mûrit aussi la mission sociale que renferme l’Eucharistie et qui veut renverser les barrières, non seulement entre le Seigneur et nous, mais surtout les barrières qui nous séparent les uns des autres." ZF05122203
Benoît XVI a inauguré la chapelle de l’adoration eucharistique, voulue par l’évêque de Passau, Mgr Wilhelm Schraml, à Altötting, dans l’ancienne salle du « trésor » du sanctuaire. Le pape y voit une "nouvelle salle du trésor" : "Là où naguère on conservait les trésors du passé, des objets précieux de l’histoire et de la piété, on trouve aujourd’hui le lieu du vrai trésor de l’Eglise : la présence permanente du Seigneur dans le Saint Sacrement".
Redemptionis sacramentum, 2004 : "Il est vivement recommandé que, dans les villes ou du moins dans les cités les plus importantes, l’évêque diocésain désigne une église pour l’adoration perpétuelle, dans laquelle cependant la sainte messe sera célébrée fréquemment, en même, si possible, chaque jour... »
Benoît XVI, Sacramentum Caritatis 67, 2007 : "Dans les limites du possible, surtout dans les zones les plus peuplées, il conviendra de réserver tout spécialement à l’adoration perpétuelle des églises et des chapelles."
Mgr Henri Brincard, Congrès de l’adoration, Paray le Monial, 2006 : "Dans le tabernacle, Jésus est présent dans sa grande adoration du Père à laquelle il veut tous nous associer. Jésus laisse sa grande adoration à son Eglise... L’adoration, c’est offrir ce qu’on a de meilleur au Père, c’est se remettre à Jésus et avec Jésus au Père. La contemplation est une grâce du Père qui nous attire par son Fils."
Mgr Dominique Rey Congrès de l’adoration, Paray le Monial, 2006 : "L’adoration est un acte intime, mais aussi missionnaire, évangélisateur. N’est-elle pas l’acte où se révèle que le monde a un cœur et que ce cœur vibre de l’amour qui transforme tout ?"
(eg Curé d’Ars, Fulton Sheen, MT…)
Maggid (conteur-narrateur) de Mezeritch (1710-1772 "Imaginez deux enfants qui jouent à cache-cache, mais l’autre ne le cherche pas – Dieu se cache et l’homme ne Le cherche pas. Imaginez sa peine !"
Peter Kreft (philosophe américain) : La restauration de l’adoration du Sacrement guérira notre église, et ainsi notre nation et ainsi notre monde. L’un des mensonges les plus destructifs de Satan est d’affirmer que s’asseoir dans une église sombre en adorant le Christ est inutile, superflu et nous retire de nos besoins vitaux et de nos devoirs contemporains. L’adoration touche toute personne et toute chose du monde de l’intérieur, et en fait, de leur centre même. L’adoration est plus puissante pour construire que la bombe atomique pour détruire. car si l’homme avec son esprit créé peut inventer une arme si puissante que la bombe atomique, combien plus puissante sera l’amour incréé de Jésus au Saint-Sacrement pour établir la paix éternelle sur le monde.
Cal Journet : La présence corporelle du Verbe fait chair, c’est la même que la présence corporelle de Jésus au tabernacle dans l’Eucharistie.
Nicolas Buttet FC 1520,23 : Il n’y a pas d’opposition entre adoration et oraison. Comme je suis tellement pauvre et nul, Dieu se met en face de moi pour m’aider. Pourtant, ne suffit-il pas de descendre en nous-mêmes pour trouver Dieu ? Prier, c’est effectivement descendre dans le grand silence de son âme, pour être seul avec le Seul. Mais ce coeur-à-coeur est difficile sans face-à-Face. La plupart du temps, en soi-même, on ne fait que trouver soi-même. On prend ses pensées pour Dieu. Au final, c’est trop souvent moi que j’explore en croyant rencontrer Dieu. L’adoration est un vis-à-vis qui conduit à un coeur-à-coeur. Elle permet de sortir de soi-même. Elle objective ma relation à Dieu : il est là. C’est du réalisme : l’acte de foi a un support réel, l’hostie. Dans l’eucharistie, Dieu simplifie. C’est une véritable thérapie contre tout ce qu’on a tellement compliqué dans la vie de foi. Et dans une société où la subjectivité est tellement exaltée, cette objectivité de la présence de Dieu permet d’éviter de rester centré sur son ego. Je prie un Dieu qui n’est pas ma propre idée, mais ce qu’il me dit de lui-même.
Faustine PJ 300 : L’humanité ne trouvera pas la Paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers ma Miséricorde. PJ 1484 : Le trône de la Miséricorde, c’est le Tabernacle.
Témoignages de Claire d’Assise (vs sarrasins) et de Antoine de Padoue (Bernardin ?) (mule)...

Saint Pierre-Julien Eymard "Commencez toutes vos adorations par un acte d’amour, et vous ouvrirez délicieusement votre âme à son action divine. C’est parce que vous commencez par vous-mêmes que vous vous arrêtez en chemin ; ou bien, si vous commencez par quelque autre vertu que l’amour, vous faites fausse route. Est-ce que l’enfant n’embrasse pas sa mère avant de lui obéir ? L’amour est la seule porte du cœur... Tant que nous n’aurons pas pour Notre Seigneur au Très Saint-Sacrement un amour de passion, nous n’aurons rien fait… On dit : mais c’est de l’exagération, tout cela. Mais l’amour n’est que de l’exagération ! Exagérer, c’est dépasser la loi. Eh bien, l’amour doit dépasser la loi."
saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868), extraits de Adorer en esprit et en vérité, préface du Père Florian Racine, édité par les Missionnaires du Saint-Sacrement, BP 12, 83111 Sanary-sur-Mer, éditions Tarcisius : Allez à l’adoration comme on va au Ciel et cette heure sera désirée. Entretenez-en le désir dans votre coeur. Dites-vous : "Dans quatre heures, dans deux heures, dans une heure j’irai à l’audience d’amour de Notre-Seigneur : il m’a invité, il m’attend, il me désire". Allez à Notre-Seigneur comme vous êtes. Épuisez votre propre fond d’amour avant de vous servir d’un livre. Qu’un livre pieux vous accompagne pour vous remettre en bonne voie quand l’esprit s’égare ou quand vos sens s’assoupissent, c’est très bien. Mais rappelez-vous que notre bon Maître préfère la pauvreté de notre coeur aux plus sublimes pensées et affections empruntées aux autres. Dans l’impuissance d’adorer Jésus dans le Saint-Sacrement, invoquez le secours de votre ange gardien. Il sera si heureux de faire avec vous ici-bas ce qu’il doit continuellement faire avec vous dans la gloire. Unissez vos adorations à toutes les adorations actuelles de la sainte Église. Pour bien adorer, il faut se rappeler que Jésus-Christ, présent dans l’Eucharistie, y continue tous les mystères et toutes les vertus de sa vie mortelle.

Ressources sur l’Adoration selon l’Ecriture et la Tradition :

Word - 83.5 ko



   
  FORMATION - RESSOURCES SPI
    Abandon à Dieu -Confiance
    Amour de Dieu pour toi
    Année de la Foi-Checklist
    Apparitions: que sont-ce?
    Argent et Dieu
    Art et Foi
    Avent
    Baptême: en vivre.
    Bonheur et Joie
    Carême
    Charité: priorité
    Chasteté, et quoi encore?
    Chasteté vs pornographie
    Coeur de Jésus
    Combat spirituel
    Conciles vs hérésies
    Conscience: écoute-la!
    Corps
    Dîme
    Discerne ton appel
    Dogme = arnaque?
    Douceur vs colère
    Eglise: aime-la!
    Esprit - prières
    Esprit Saint: ton Dieu
    Esprit Saint: charismes
    Evangélise-Action
    Evangiles intro
    Foi
    Humilité
    Jeûne: accueille Dieu
    Jokes
    Marie
    Marie: Consacre-toi!
    Marie Immaculée ou pas?
    Marie - Le chapelet
    Marie Médiatrice ?
    Marie Mère de Dieu
    Marie - prières
    Miracles
    Miséricorde
    Paix du cœur
    Paul
    Paul - Chrono
    Péché, ou bonheur?
    Pères de l'Eglise
    Relation humaine
    Repentir joyeux
    Sainteté pour tous
    Sectes
    Silence pour aimer
    Théocentrisme
    Trinité
    Vérité
    Vie
    Vocation consacrée
 
   
© Copyrights Jesus1.fr 2007 - Tous droits réservés