RENCONTRER DIEU ?
    Laisse-toi aimer et sauver par Dieu...
    Let God loveU and saveU
    Qui est le Christ pour toi?
    Mène une vie nouvelle!
   
   PRENDS LES MOYENS !
    Parole de Dieu - Bible
    Parole - Les bases
    Parole - Lectio Divina
    TOP 100 - versets
    Paroles de Bénédiction
    Prière
    Prière d'Adoration
    Prière - Oraison
    Prière du coeur
    Prière vs distractions
    Prière: dévotions?
    Pardon de Dieu
    Eucharistie, ouak?
    Eucharistie, ouak? 2
    Eucharistie fréquente
    Accompagnement
   
  JMJ - Pape
    Paroles du pape aux Jeunes
    JMJ
    Hymne JMJ Rio
   
  ACTU
    JP II: saint?
    VIDEO: THE témoignage
    "STARS" chrétiennes
    Martyrs d'aujourd'hui
    Horoscope chrétien...
 
  FIANCAILLES - COUPLE - AMOUR VRAI
    Adultère - Divorce - Fidélité
    Chasteté du couple
    Couple - Mariage
    Couple - Dialogue
    Crises du couple
    Fiançailles, ou pipeau?
    Fiançailles
    Fiançailles - comment
    Fiançailles à 3?
    Prière - renouvellement
    Sexualité
    Sexualité 2
    Sexualité: contraception?
      
  LIENS
 
  QUI SOMMES-NOUS ?
contact@jesus1.fr
Suivre la vie du site RSS 2.0


Saints orthodoxes


Humilité

Du latin humilitas, celui qui est humilis, proche de la terre, humus.
Si 10,15 Vg Le commencement du péché, c’est l’orgueil. Donc L’humilité -et la reconnaissance de nos fautes- est le commencement de la vie sainte.
Ga 6,14 Que jamais je ne me glorifie, sinon dans la croix de notre Seigneur Jésus Christ (soyons fier de la victoire paradoxale du X !)
1Co 4,7 Qui donc en effet te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifier comme si tu ne l’avais pas reçu ? 15,10 Ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu
Ps 115,1 Non pas à nous Seigneur, non pas à nous, mais à ton Nom donne la gloire.
Ps 50,19 Le sacrifice pour Dieu est un esprit brisé
1Tm 1,15 Je suis le premier des pécheurs
François de Sales : L’orgueil meurt ¼ h après nous.

 

1. VOIE DU CHRIST. Trois kénoses : Création, Incarnation, Rédemption (et Eucharistie)
Mt 11,29 Je suis doux et humble de cœur.
2Co 8,9 Vous connaissez, en effet, la libéralité de notre Seigneur Jésus Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin de vous enrichir par sa pauvreté.
Ph 2,7 Il s’anéantit lui-même, prenant condition d’esclave, et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, 8 il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur une croix !
Maxime le Confesseur Myst. 24 : Dieu est le pauvre en accueillant en Lui par compassion la souffrance des autres et en souffrant mystiquement jusqu’à la fin des temps selon la mesure de nos souffrances.
Aug Tr 25/Jn 16, PL 35, 1604 : Peut-être aurais-tu honte d’imiter un h humble, imite au moins un Dieu humble… On t’ordonne d’être humble, pas de cesser d’être un h pour devenir une bête… Tu es un h, tte ton hm est de connaître ce que tu es… Jn 6,38 : Je ne suis pas venu faire ma vlté ms la volonté de celui qui m’a envoyé…. Humble, je suis venu, pour enseigner l’humilité ;… Discours 69,2-3 Veux-tu construire un édifice très élevé ? Pense d’abord aux fondations : l’humilité.
St Léon le Gd S3 pr Noël, PL 54 203 : Soyons lui conformes par l’humilité si nous voulons lui être conformes par la gloire.
Lc 13,24 : Efforcez-vous (agonizeste) d’entrer par la porte étroite.
Charles de Foucauld/Huvelin : Jésus a tellement cherché la dernière place que jamais personne n’a pu la lui ravir.
Surnaturelle, plus que simple modestie psychologique et sociale.
Etre comme l’eau

 

2. COMMENT (profite de tes péchés passés !)
* Accepte les remarques des autres
1S 25,17 : Nabal : c’est un vaurien à qui on ne peut rien dire.
Par l’autojustification tu empêches Dieu de te justifier.
* rejette tout ressentiment (colère, rancune) contre autrui
2Co 10,5 Nous faisons toute pensée captive pour l’amener à l’obéissance au Christ.
* garde le silence même devant une accusation fausse et injuste, une calomnie
Evagre Ep 52,1 :  Considère tes détracteurs comme tes “bienfaiteurs” ! (dans la mesure où ta dignité profonde n’est pas atteinte).
* fais le 1er pas de demande de pardon. à habitude de dire avec le coeur : "Pardonne-moi !".
* ne contredis jamais ton prochain (sauf si la Vérité de la foi de l’Eglise est niée) : vis l’infériorité aux autres (Ph 2,3), radicalité évangélique, ne te défends pas avec les armes humaines de tes détracteurs ; et surtout reconnais ta misère et rends tte gloire à D (la vaine gloire est une idolâtrie, vs 1Co 10,31 : quoi que vous fassiez, tout pour la gloire de D.
* ne jamais exiger d’égard ou de remerciement (nous attendons mieux que les récompenses d’ici-bas)
* pratique le jeûne (askesis) qui permet de reconnaître ta vulnérabilité/dépendance et de faire un espace en toi pour Dieu et le prochain
* choisis de n’être fier de rien d’humain (par toi-même puisque tu as tout reçu) mais de Dieu (à Toi la gloire…)

Dorothée de Gaza Entretiens spi 1,23 : Quand 2 chevaux tirent la même voiture, si l’un marche plus vite que l’autre, la voiture casse. Ainsi on doit en même temps être humble et [pratiquer les autres vertus].
2,29 : Celui qui est humble ne s’irrite pas, il n’irrite personne. Celui qui s’irrite trouble les autres et se trouble lui-même.
2,33 : L’humilité c’est se mettre au dessous de tout et de croire que toutes nos actions bonnes viennent de Dieu.
2,34 : A un notable de Gaza : Je suis un personnage important, le premier de la ville. »
- Si vous allez à Césarée’, quelle place occuperez-vous là-bas ? -Je serai au-dessous des gens importants de cette ville. »
- Et si vous allez à Antioche ? - Dans ce cas, je ne serai qu’un habitant de village ! »
- Et à Constantinople, près de l’Empereur ? « Je serai un pauvre. »
Je lui dis : Eh bien, voilà ! Pour les amis de Dieu*, c’est la même chose plus ils sont près de lui, et plus ils se sentent pécheurs.
2,37 : Le chemin pour l’humilité est de traiter son corps durement mais avec sagesse, se mettre au dessous de tous et prier Dieu sans cesse
1,10 : L’humilité fait qu’on s’accuse soi-même, qu’on n’a pas confiance en son jugement et qu’on déteste sa volonté égoïste.
Instructions 14,151 : Le mortier de la maison de toutes les vertus, c’est l’humilité, faite avec la terre que nous avons sous les pieds. Une vertu sans humilité n’est pas une vertu. Comme on ne peut construire un navire sans clou, il est impossible d’être sauvé sans humilité. Balustrade empêchant les enfants-vertus de tomber.
L’Humilité nous fait prier et la prière (continuelle : prend les pensées et le cœur) nous rend humbles.
CS Lewis : Humility does not mean thinking less of yourself. It means thinking of yourself less.
Ancien Cleopa +1998 : L’humilité naît de l‘obéissance sans murmure.
Talmud : On doit avouer ses qualités à voix basse et ses défauts à voix haute.
Thérèse de l’EJ, LT 82 : L’humiliation est la seule voie qui fait les saints. (//Bernadette : Il faut beaucoup d’humiliation pour faire un peu d’humilité).
Lt 197 : Ce qui plaît au bon D, pas gd désir mais d’aimer ma petitesse et la confiance inébranlable en sa miséricorde
MA 2v : Le propre de l’amour c’est de s’abaisser
MC 15r : à la fin de sa vie, elle eut un mouvement d’humeur vis-à-vis de sa sœur, mère Agnès. Comment réagit-elle ? Loin d’être déçue d’elle-même elle fut pacifiée et confia : "Je ne me fais pas de peine en voyant que je suis la faiblesse même ; au contraire, c’est en elle que je me glorifie et je m’attends chaque jour à découvrir en moi de nouvelles imperfections…"
Apophtegmes : lors d’apparitions : "je ne mérite pas ta visite" ; le diable déguisé disparaît.
Isaac le syrien Maximes : Ne pense jamais que tu l’as acquise, car tu chuterais aussitôt.
Discours 34 : Celui qui connaît sans cesse son péché est plus grand que celui qui ressusciterait un mort par sa prière, celui qui connaît sa faiblesse est plus heureux que celui qui contemple les anges.
… Les honneurs sont comme la grêle ou l’orage : il nous faut tirer la couverture sur notre tête.
Sentence CII : Le chien qui lèche une scie boit son propre sang ; tel est l’effet de la jouissance des louanges humaines.
Bse Maryam : En enfer, il y a toutes les vertus sauf l’humilité (pas la fausse).
Le diable est capable de toutes les performances ascétiques, mais pas de l’humilité.
Thérèse d’Avila, Château, VI demeures, chap. X (trad. Bouix, t. III, p. 566) : L’humilité, c’est la vérité (Thérèse de Lisieux reprend cette phrase à son compte CSG 19, jusque sur son lit de mort.)
Origène /magnificat : Pratique la metriotes= mesure, modération.
Ludolphe le chartreux + 1378 Vita Christi /Jn 1,14 : Si vous plongez dans une fontaine remplie un vase quelconque, il n’ y puisera de l’eau que selon sa capacité, et s’il en puise un peu, ce ne sera pas par le défaut de la source mais du vase. De même en Christ qui est la source de vie toujours pleine, nous puisons la grâce selon la capacité de nos cœurs. Or, comme un vase profond et large contient + d’eau qu’un vase abaissé et étroit, de même un cœur creusé par l’humilité et élargi par la charité reçoit + de grâce qu’un cœur élevé par orgueil et rétréci par avarice.
Apophtegme : Une pierre du désert injuriée, puis louangée, sans rien répondre. Vas, fais de même, et tu vivras.
Abba 209 : L’âme acquiert l’humilité en n’étant attentive qu’à ses propres fautes.
François d’Assise (à un jeune homme qui l’appelait "Saint" en le regardant avec admiration) : "Moi, saint ? Ne sais-tu pas que je pourrais aller coucher avec une prostituée avant le soir si la grâce de Dieu ne me portait pas ?"
Augustin La grâce est comme la pluie fécondante qui ruisselle sur les hauteurs mais s’accumulent dans les vallées. Les sommets altiers ne peuvent les retenir et se dessèchent, les dépressions s’en emplissent et verdoient ». Plus on est humble, plus on est réceptif… Si l’humilité ne précède, n’accompagne, ne suit tout ce que nous faisons de bon, l’orgueil nous l’arrachera des mains et nous en dépouillera sur le champ à la faveur de ce contentement même que nous éprouvons à bien faire et de ce désir d’être loué qui naît spontanément dans le cœur. C’est pourquoi la chose la plus importante à inculquer pour le chrétien c’est l’humilité, comme seul précepte du christianisme.
Curé d’Ars : L’humilité est aux vertus ce que la chaîne est au chapelet : ôtez l’humilité et toutes les vertus disparaissent, enlevez la chaîne et tous les grains s’échappent.
Evagre : Attention, fornication et orgueil sont des pensées plus rapides que l’intellect.
G. Bunge : Pas de poison plus grand dans la vie spirituelle que l’autojustification.
Luther en 1515-1516 : Seule est cherchée la brebis qui avait (reconnaît avoir) péri, seul est libéré le captif, le pauvre seul est enrichi, l’infirme seul est fortifié, l’humilié seul est exalté, n’est rempli que ce qui est vide, construit que ce qui ne l’était pas.
- Combattre la vanité : petits gestes gratuits, désintéressés et cachés.
- Un disciple demande à son maître : "Qu’est-ce que la vanité ?" Le maître répond d’un ton méprisant : "Question idiote !" Le disciple est blessé et furieux. Son visage s’empourpre. "Mon ami, dit le maître, c’est cela la vanité !"
Marie : Méliton de Sardes hom sur la Pâque : L’agnelle devait être elle aussi pure et sans tâche.
1Co 1,31 ; 2Co 10,17 Celui qui se glorifie, qu’il se glorifie dans le Seigneur.
Augustin S 69,2 PL 38,441 : Plus on veut surélever une construction, plus important doit être le bâtiment, plus aussi le fondement doit être profond.

 

3. FRUITS
Augustin : Là où est l’humilité, là est la charité.
François de Sales : La paix naît de l’humilité.
Isaac de Ninive Les défaillances du moine sont les "gardes" de sa justice
Antoine : « je vis tous les filets de l’ennemi déployés sur la terre et je dis qui donc pourra éviter ces pièges ? Et j’entendis une voix me répondre : l’humilité.
François-XavierX Lt 90 aux pères de Goa , Ecrits, ed soleil levant 1961 p.111 : De la défiance de soi-même naît la confiance en D.
Jean Chrysostome Hom sur Mt 33, PG 57,430 : Mt 11,28 L’humilité est la mère de toute sagesse (lat : philosophia).
Jean Chrysostome : L’humilité est la mère, la racine, la nourrice, le fondement, le lien de toutes les autres vertus.
Jean Cassien : Mère et maîtresse de toutes les vertus
Isaac le syrien Maximes : L’humilité donne la capacité de supporter toutes les épreuves : elle en allège le poids, donne la consolation de Dieu, fait grandir l’amour, et la joie dans l’Esprit
Colobos 22 L’humilité est la porte de Dieu
Basile De renuntiatione saeculi 9, Const. mon. 9 : Panaretos, la toute vertueuse, englobant toutes les autres.
/Hm 20,4 C’est l’humilité qui souvent libère celui qui a souvent et lourdement péché
Ruusbroec (1293-1381), Les Sept Degrés de l’échelle d’amour spirituel, 4 : Source d’où jaillissent quatre fleuves de vertus et de vie éternelle (cf Gn 2,10) : obéissance, douceur, patience, l’abandon de la volonté propre et de toute recherche personnelle (liberté)
Th PN 45 : Ma joie, c’est de rester petite, Aussi quand je tombe en chemin Je puis me relever bien vite.
Saint Silouane (1866-1938) : Celui qui vit dans l’humilité sera content dans tout ce qui peut lui arriver, parce que le Seigneur est sa richesse et sa joie ; tous les hommes s’étonneront de la beauté de son âme… Tes épreuves se changeront en repos… Tu as dans l’âme la paix.
Jankélévitch : L’humilité dispose à la grâce ; mais elle n’est pas elle-même cette grâce, car c’est la charité qui est cette grâce.
Lc 10,21 Tu l’as révélé aux tout-petits.
Lc 14,11 ; 18,14 Qui s’abaisse sera élevé.

 

4. CONTRAIRE
Orgueil (uperefania) et vanité (keno-doxia).
Ps 19,14 Je serai pur du grand péché
Mt 12,31 : péché contre l’Esprit
Ez 28,17 (vs Tyr) Ton coeur s’est enorgueilli à cause de ta beauté. Tu as corrompu ta sagesse à cause de ton éclat. Je t’ai jeté à terre, je t’ai offert en spectacle
Si 10,12 Le principe de l’orgueil, c’est d’abandonner le Seigneur et de tenir son coeur éloigné du Créateur. (l’orgueil est le commencement de tout péché, et le commencement du péché de l’homme fut de se détourner de Dieu) 13 Car le principe de l’orgueil c’est le péché, celui qui s’y adonne répand l’abomination.
Chute qui fit de l’ange un diable, PO Adam…
Adam et Eve auraient pu entrer dans la connaissance véritable par l’humilité, mais ils choisissent l’immédiateté ; puis Adam accuse Dieu (la femme que TU m’as donnée), et Eve rejette la responsabilité sur le serpent
L’orgueil est une conscience excessive de sa valeur et entraîne la présomption et l’arrogance.
Surestimation de soi (œuvres passées et capacités futures), mépris des autres, dénigrement de D.
Se prévaloir de ses qualités humaines, c’est s’enfermer dans sa propre prison au lieu de reconnaître que je viens de Dieu et que j’y vais.
Mépriser son frère, s’élever contre Dieu même.
Att, Dieu n’est pas misérabiliste ni malheureux, car il est la bonne nouvelle.
2 sortes de vacuité celle qui ne se reconnaît pas (vaine gloire), et celle qui se reconnaît : et alors D vient la remplir de Lui-même.
Variantes : "Point d’honneur", amour propre, narcissisme, perfectionnisme, autodénigrement, complexe d’infériorité…
Théophylacte : L’orgueil est le mépris [et le vol] de Dieu, car toutes les fois qu’on s’attribue à soi-même le bien qu’on fait, au lieu d’en renvoyer à Dieu la gloire, c’est une véritable négation de Dieu (cf. Jb 31,28)…

Saint Bernard "Les douze degrés de l’orgueil" :
- La curiosité
- La légèreté de l’âme (regarder les autres avec envie)
- La gaieté sotte
- La jactance (parler pour ne rien dire)
- La singularité
- L’arrogance (se louer soi-même)
- La présomption (se juger supérieur)
- Le plaidoyer du péché (défense de ses propres péchés)
- L’aveu simulé (feindre le repentir)
- La rébellion
- La liberté de pécher
- L’habitude de pécher
Conséquences : La (souvent vaine) souffrance

Textes :
St Laurent Justinien : 6 degrés de l’humilité
* se reconnaître pécheur
* se sentir pécheur
* se confesser pécheur
* vouloir que les autres le croient
* vouloir qu’ils en parlent
* se réjouir qu’ils en parlent
Glosa ordinaria : La parfaite humilité à trois degrés : se soumettre à ses supérieurs et ne pas se préférer à ses égaux et c’est bien ; se soumettre à ses égaux et ne pas se préférer à ses inférieurs et c’est mieux ; se soumettre à ses inférieurs et c’est la perfection.

Claude La Colombière “Écrits spirituels, DDB Bellarmin , 272 +++
En 1674 Claude écrit :“J’ai en moi les sources et les semences de tous les vices. Il n’y en a pas un que je ne sois capable de commettre : il n’y a, entre moi et l’abîme de tous les désordres, que la grâce de Dieu qui m’empêche de tomber. Que cela est humiliant !” Il avouera aussi : “J’ai mérité l’Enfer, j’ai crucifié mon Dieu : cela doit me tenir dans l’humilité et nourrir en mon cœur une sainte haine contre moi-même.”
Plus tard, dans son journal spirituel : “Les personnes vraiment humbles ne se scandalisent de rien, parce que leur faiblesse leur est parfaitement connue : elle se voient elles-mêmes si près du précipice et craignent si fort d’y tomber, qu’elles ne s’étonnent pas que les autres y tombent.”… “Un homme humble ne voit que ses défauts ; et c’est une marque de peu de vertu de remarquer les imperfections d’autrui... Quand on se connait bien misérable, on ne trouve point mauvais qu’on nous méprise, parce qu’on voit que cela est juste.
Claude La Colombière prend l’exemple de Saint Pierre qui se croyait si fort, avant la Passion : ”Mais le Sauveur, pour rabattre son orgueil, pour l’humilier, lui ayant dit qu’il le renoncerait trois fois cette même nuit, Pierre lui donna un démenti et ajouta que, quand il faudrait mourir avec lui, il ne le renoncerait pas... Hélas !...”
En fait, Dieu ne voulait pas simplement le punir, mais prévenir les scandales : “Qui s’étonnera de voir des chutes, après que le premier des apôtres est tombé ?” Et Claude de conclure : “Faisons servir nos propres péchés à la pratique des plus excellentes vertus, comme à l’humilité en les confessant, à l’espérance en espérant en Dieu malgré ces sujets de désespoir, en l’aimant d’autant plus qu’il nous a aimés lorsque nous le haïssions... (p.247 à 251)
La Passion de Jésus est un livre dans lequel on peut puiser beaucoup d’humilité
C’est profiter de ses fautes que de devenir plus humble.”
C’est le sacrifice de notre volonté propre… La simplicité nous fait oublier nos propres lumières, et l’humilité nous persuade que tout le monde en a plus que nous. Une personne vraiment humble ne voit en soi que ses défauts et n’aperçoit point ceux d’autrui... “(Lettres)

Règle de Saint Benoît 7 : Les douze degrés de l’humilité
10 Le premier degré d’humilité : se remettant toujours devant les yeux la crainte de Dieu, il consiste à fuir toute négligence et à se rappeler sans cesse tout ce que Dieu a commandé.
31 Le deuxième degré d’humilité : ne pas aimer sa volonté propre, ni se complaire dans l’accomplissement de ses désirs,
32 mais bien plutôt imiter dans sa conduite cette parole du Seigneur : "Je ne suis pas venu faire ma volonté mais celle de celui qui m’a envoyé." (Jn 6,38)
34 Le troisième degré d’humilité : se soumettre au supérieur en toute obéissance, pour l’amour de Dieu, à l’imitation du Seigneur, dont l’apôtre dit : "Il s’est fait obéissant jusqu’à la mort." (Ph 2,8)
35 Le quatrième degré d’humilité : la conscience embrasse la patience, au point d’obéir silencieusement, quelque durs et contrariants que soient les ordres reçus, et fût-on même victime de toutes sortes d’injustices ;
44 Voici le cinquième degré d’humilité : découvrir à son abbé, par un humble aveu, toutes les pensées mauvaises qui viennent à l’âme ainsi que toutes les fautes qu’on aurait commises en secret.
49 Le sixième degré d’humilité : le moine se trouve satisfait de tout ce qu’il y a de vil et de bas ; en toutes les occupations qu’on lui donne, il s’estime comme un ouvrier incapable et indigne d’y réussir,
51 Le septième degré d’humilité : non seulement se proclamer des lèvres le dernier et le plus vil de tous, mais aussi le croire fermement du fond de son coeur,
55 Le huitième degré d’humilité : le moine ne fait rien que ce qui lui est prescrit par la règle commune du monastère et conseillé par les exemples des Pères.
56 Le neuvième degré d’humilité : le moine défend à sa langue de parler et, pratiquant la retenue dans ses paroles, garde le silence jusqu’à ce qu’on l’interroge.
57 Selon l’enseignement de Écriture, en effet, "on ne saurait éviter le péché en parlant beaucoup", (Pr 10,19)
58 et "le bavard ne marche pas droit sur la terre." (Ps 139,12)
59 Le dixième degré d’humilité : n’être ni enclin ni prompt à rire, car il est écrit : "Le sot, en riant, élève la voix." (Si 21,23)
60 Le onzième degré d’humilité : le moine, dans ses propos, s’exprime doucement et sans rire, humblement et avec gravité, brièvement et raisonnablement, évitant les éclats de voix,
61 ainsi qu’il est écrit : "On reconnaît le sage à la sobriété de son langage." (Texte tiré des Sentences du philosophe grec Sextus que Rufin a traduites en les attribuant à Sixte II, pape et martyr.)
62 Le douzième degré d’humilité : le moine non seulement possède cette vertu dans son coeur, mais encore la manifeste au dehors par son attitude.
69 Il n’agira plus sous la menace de l’enfer, mais par amour du Christ, par l’accoutumance même du bien et par l’attrait des vertus.

Ignace de Loyola Exercices spirituels : Les trois degrés d’humilité
165 Le premier degré d’humilité est nécessaire pour le salut éternel. Il consiste à m’abaisser et à m’humilier autant qu’il me sera possible et qu’il est nécessaire pour obéir en tout à la loi de Dieu, notre Seigneur : de sorte que, quand on m’offrirait le domaine de l’univers, quand on me menacerait de m’ôter la vie, je ne mette pas même en délibération la possibilité de transgresser un commandement de Dieu ou des hommes, qui m’oblige sous peine de péché mortel.
166 Le second degré d’humilité est plus parfait que le premier. Il consiste à me trouver dans une entière indifférence de volonté (cf. Principe et fondement) et d’affection entre les richesses et la pauvreté, les honneurs et les mépris, le désir d’une longue vie ou d’une vie courte, pourvu qu’il en revienne à Dieu une gloire égale et un égal avantage au salut de mon âme. De plus, quand il s’agirait de gagner le monde entier, ou de sauver ma propre vie, je ne balancerais pas à rejeter toute pensée de commettre à cette fin un seul péché véniel.
167 Le troisième degré d’humilité est très parfait. Il renferme les deux premiers, et veut de plus, supposé que la louange et la gloire de la Majesté divine soient égales, que, pour imiter plus parfaitement Jésus-Christ, notre Seigneur, et me rendre de fait plus semblable à lui, je préfère, j’embrasse la pauvreté avec Jésus-Christ pauvre, plutôt que les richesses ; les opprobres avec Jésus-Christ rassasié d’opprobres, plutôt que les honneurs ; le désir d’être regardé comme un homme inutile et insensé, par amour pour Jésus-Christ, qui le premier a été regardé comme tel, plutôt que de passer pour un homme sage et prudent aux yeux du monde.



   
  FORMATION - RESSOURCES SPI
    Abandon à Dieu -Confiance
    Amour de Dieu pour toi
    Apparitions: que sont-ce?
    Argent et Dieu
    Art et Foi
    Avent
    Baptême: en vivre.
    Bonheur et Joie
    Carême
    Charité: priorité
    Chasteté, et quoi encore?
    Chasteté vs pornographie
    Coeur de Jésus
    Combat spirituel
    Combat: prière
    Conciles vs hérésies
    Conscience: écoute-la!
    Corps
    Dîme
    Discerne ton appel
    Dogme = arnaque?
    Douceur vs colère
    Eglise: aime-la!
    Esprit - prières
    Esprit Saint: ton Dieu
    Esprit Saint: charismes
    Evangélise-Action
    Evangiles intro
    Foi
     Foi: checklist
    Humilité
    Jeûne: accueille Dieu
    Jokes
    Marie
    Marie: Consacre-toi!
    Marie Immaculée ou pas?
    Marie - Le chapelet
    Marie Médiatrice ?
    Marie Mère de Dieu
    Marie - prières
    Miracles
    Miséricorde
    Paix du cœur
    Paul
    Paul - Chrono
    Péché, ou bonheur?
    Pères de l'Eglise
    Relation humaine
    Repentir joyeux
    Sainteté pour tous
    Sectes
    Silence pour aimer
    Théocentrisme
    Trinité
    Vérité
    Vie
    Vocation consacrée
 
   
© Copyrights Jesus1.fr 2007 - Tous droits réservés